• Etude pour une MAM à Castillon

    25 novembre 2020

    Une Maison d’assistante maternelles (MAM) à Castillon-la-Bataille ? C’est le projet de Pauline et Manon, qui réalisent en amont une étude pour connaître les besoins du territoire et des habitants.

    Le questionnaire en ligne : https://www.survio.com/survey/d/Q2S4L2P9D4O2A2D9W

    Qu’est-ce qu’une MAM ?
    Un espace « comme à la maison » qui n’est pas le domicile particulier où se regroupent des assistantes maternelles agréées pour garder vos enfants.

    La page de Pauline et Manon :
    https://www.facebook.com/MamEveiletmoi

  • Castillon, une « petite ville de demain »

    12 novembre 2020

    Ce 5 novembre 2020, Castillon-la-Bataille a été sollicitée pour entrer dans le programme « Petites villes de demain ».

    De quoi s’agit-il ?
    Petites villes de demain vise à améliorer les conditions de vie des habitants des petites communes et des territoires alentour, en accompagnant les collectivités dans des trajectoires dynamiques et respectueuses de l’environnement.  Le programme a pour objectif de donner aux élus des villes et leurs intercommunalités de moins de 20 000 habitants exerçant des fonctions de centralités les moyens de concrétiser leurs projets de territoire.

    Toutes les informations sur le programme ici : https://agence-cohesion-territoires.gouv.fr/petites-villes-de-demain-45

  • Confinement – coronavirus

    2 novembre 2020
  • Je vote pour le skatepark de Castillon-la-Bataille !

    2 novembre 2020

    Castillon-la-Bataille prend part au premier budget participatif de Gironde, grâce à l’initiative de deux jeunes Castillonnaise, Auriane et Eva. Âgées de 16 ans, elles proposent de créer un skatepark sur les bords de Dordogne, pour tous les habitants et en utilisant des matériaux respectueux de l’environnement.

    Le projet est soutenu par la ville de Castillon-la-Bataille, le projet ayant été réalisé en collaboration avec Hicham Tarza, conseiller municipal en charge de la participation citoyenne.

    Comment être sélectionné ?

    En votant pour le projet de « skatepark au bord de la dordogne » ! sur le site jeparticipe.gironde.fr

    > inscrivez-vous
    > validez votre inscription par mail ou Fb
    > sélectionnez vos 3 projet préférés
    > validez-le un par un

  • Le « Nez » de GRDF

    28 octobre 2020
  • Du tri dans nos poubelles

    28 octobre 2020

    En juin 2020, l’USTOM a lancé une étude afin de déterminer la quantité de biodéchets (restes alimentaires et déchets verts) qui pourraient être revalorisés sur le territoire.

    C’est dans ce cadre qu’en octobre, des recherches minutieuses ont été faites dans nos ordures ménagères. Un regard à la loupe de nos déchets est posé !

    Nos poubelles d’ordures ménagères disséquées

    Tels des archéologues, une équipe spécialisée dans la caractérisation des déchets a œuvré pour déterminer ce que l’on trouve dans nos poubelles : des plaquettes de médicaments, des bouteilles en verre, de la viande encore sous emballage, des vêtements, des boites de conserve…

    Seul des déchets ultimes doivent être présents dans le bac d’ordures ménagères, c’est-à-dire ceux qui ne peuvent plus être réutilisés ni revalorisés. Il faut savoir que tout ce qui est jeté dans cette poubelle est ensuite enterré dans un centre d’enfouissement agréé.

    Ces erreurs de tri coûtent cher, chaque tonne enfouie fait l’objet d’une taxe spécifique (TGAP) appelée à augmenter drastiquement dans les années à venir.

    C’est pourquoi il est important de trier afin que chaque matière puisse être recyclée. Beaucoup de moyens existent et notamment, les nouvelles consignes pour le tri des emballages.

    Le tri se simplifie dans nos bacs jaunes

    Depuis mars 2020, pour les habitants collectés par l’USTOM, tous les emballages ménagers sont à mettre dans la poubelle de tri. Fini le casse-tête pour trouver l’information sur l’emballage et les débats sur les différents plastiques.

    Maintenant, le tri c’est facile : si c’est un emballage, on le met dans le bac de recyclage !

    Tous les textiles ont aussi le droit au recyclage

    Qu’ils soient trop petits, plus à notre goût, troués, déchirés, à mémé, chaussette esseulée… tous les textiles méritent une deuxième vie. Plusieurs solutions sont à disposition :

    La Recyclerie à Pessac sur Dordogne permet aux vêtements en bon état de trouver un nouveau propriétaire et les 6 déchèteries de l’USTOM sont équipées de bornes « Le Relais ». Les vêtements doivent être déposés propres, secs et dans une poche. Des bornes « Le Relais » sont également présentes à Castillon-la-Bataille (gare et champ de foire).

    Toute l’équipe de l’USTOM reste à votre écoute du lundi au vendredi, de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00

    Par téléphone 05 57 84 00 20
    Par mail à contact@ustom.fr pour les questions générales et  ri@ustom.fr pour les questions de facture et dotation de bac.

  • Recensement agricole

    27 octobre 2020

    Entre le 1er octobre 2020 et le 30 avril 2021, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation organise le recensement agricole, une opération décennale de grande ampleur qui se renouvelle tous les dix ans dans le cadre d’un règlement européen.

    Tous les exploitants agricoles sont invités à y participer, sur l’ensemble du territoire, en France métropolitaine comme dans les départements d’Outre-mer. Cette année et pour la première fois, la collecte des informations se fera en ligne pour 85% des exploitants. Pour tous les autres, des enquêteurs recueilleront directement les données en se déplaçant à leur domicile, ainsi, près de 12.000 exploitations de la Nouvelle-Aquitaine seront enquêtées.

  • Hommage

    19 octobre 2020
  • Soutien à la filière vin et eaux-de-vie de vin

    9 octobre 2020

    Lors du conseil municipal du 15 juin 2020, Jacques Breillat, maire de la ville, a présenté la motion de soutien à la filière vin et eaux-de-vie de vin aux élus. La motion a été adoptée à l’unanimité.

  • Remise en selle

    8 octobre 2020

    Le Département de la Gironde mène depuis de nombreuses années une action volontariste pour développer l’usage quotidien du vélo, notamment grâce aux différent aménagements en faveur des cyclistes.

    Depuis 2017, le Département organise des journées de « remise en selle », des sessions gratuites pour apprendre ou réapprendre à faire du vélo.

    Pour qui ?

    Les sessions de formation s’adressent à des jeunes pour l’accès à un stage, une formation, un emploi, aux personnes sans emploi, en difficulté d’insertion ou en réinsertion sociale et également aux personnes isolées ne possédant pas de permis de conduire.

    Où suivre ces formations ?

    Les journées sont proposées par des organismes partenaires, dans le respect des dernières recommandations sanitaires, sur 7 territoires girondins : Sud-Gironde, Libournais, Haute Gironde, Hauts-de-Garonne, Médoc, Bassin et Bordeaux Métropole.

    Les inscriptions se font directement auprès des organismes partenaires.

    À Castillon-la-Bataille

    – lundi 16 et jeudi 19/10. Contact : Plateforme mobilité au 05 47 74 87 65.

    Pour en savoir plus : gironde.fr/velo