• Du tri dans nos poubelles

    28 octobre 2020

    En juin 2020, l’USTOM a lancé une étude afin de déterminer la quantité de biodéchets (restes alimentaires et déchets verts) qui pourraient être revalorisés sur le territoire.

    C’est dans ce cadre qu’en octobre, des recherches minutieuses ont été faites dans nos ordures ménagères. Un regard à la loupe de nos déchets est posé !

    Nos poubelles d’ordures ménagères disséquées

    Tels des archéologues, une équipe spécialisée dans la caractérisation des déchets a œuvré pour déterminer ce que l’on trouve dans nos poubelles : des plaquettes de médicaments, des bouteilles en verre, de la viande encore sous emballage, des vêtements, des boites de conserve…

    Seul des déchets ultimes doivent être présents dans le bac d’ordures ménagères, c’est-à-dire ceux qui ne peuvent plus être réutilisés ni revalorisés. Il faut savoir que tout ce qui est jeté dans cette poubelle est ensuite enterré dans un centre d’enfouissement agréé.

    Ces erreurs de tri coûtent cher, chaque tonne enfouie fait l’objet d’une taxe spécifique (TGAP) appelée à augmenter drastiquement dans les années à venir.

    C’est pourquoi il est important de trier afin que chaque matière puisse être recyclée. Beaucoup de moyens existent et notamment, les nouvelles consignes pour le tri des emballages.

    Le tri se simplifie dans nos bacs jaunes

    Depuis mars 2020, pour les habitants collectés par l’USTOM, tous les emballages ménagers sont à mettre dans la poubelle de tri. Fini le casse-tête pour trouver l’information sur l’emballage et les débats sur les différents plastiques.

    Maintenant, le tri c’est facile : si c’est un emballage, on le met dans le bac de recyclage !

    Tous les textiles ont aussi le droit au recyclage

    Qu’ils soient trop petits, plus à notre goût, troués, déchirés, à mémé, chaussette esseulée… tous les textiles méritent une deuxième vie. Plusieurs solutions sont à disposition :

    La Recyclerie à Pessac sur Dordogne permet aux vêtements en bon état de trouver un nouveau propriétaire et les 6 déchèteries de l’USTOM sont équipées de bornes « Le Relais ». Les vêtements doivent être déposés propres, secs et dans une poche. Des bornes « Le Relais » sont également présentes à Castillon-la-Bataille (gare et champ de foire).

    Toute l’équipe de l’USTOM reste à votre écoute du lundi au vendredi, de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00

    Par téléphone 05 57 84 00 20
    Par mail à contact@ustom.fr pour les questions générales et  ri@ustom.fr pour les questions de facture et dotation de bac.

  • Remise en selle

    8 octobre 2020

    Le Département de la Gironde mène depuis de nombreuses années une action volontariste pour développer l’usage quotidien du vélo, notamment grâce aux différent aménagements en faveur des cyclistes.

    Depuis 2017, le Département organise des journées de « remise en selle », des sessions gratuites pour apprendre ou réapprendre à faire du vélo.

    Pour qui ?

    Les sessions de formation s’adressent à des jeunes pour l’accès à un stage, une formation, un emploi, aux personnes sans emploi, en difficulté d’insertion ou en réinsertion sociale et également aux personnes isolées ne possédant pas de permis de conduire.

    Où suivre ces formations ?

    Les journées sont proposées par des organismes partenaires, dans le respect des dernières recommandations sanitaires, sur 7 territoires girondins : Sud-Gironde, Libournais, Haute Gironde, Hauts-de-Garonne, Médoc, Bassin et Bordeaux Métropole.

    Les inscriptions se font directement auprès des organismes partenaires.

    À Castillon-la-Bataille

    – lundi 16 et jeudi 19/10. Contact : Plateforme mobilité au 05 47 74 87 65.

    Pour en savoir plus : gironde.fr/velo

  • Vigilance orange

    11 septembre 2020

    Vigilance du 12 au 15 septembre 2020.

  • Retour de la zone bleue

    10 septembre 2020

    La zone bleue est active depuis ce lundi 7 septembre 2020.

    Les places en zone bleue sont des emplacements de stationnement gratuit dont la durée est limitée à 1h30. La zone bleue est effective du lundi au vendredi, de 7h à 19h. Les places sont matérialisées par des traits bleus au sol.

    Comment se garer ?
    Tout les véhicules peuvent se garer sur ces emplacements à condition de disposer d’un disque de stationnement adapté (1€ chez vos commerçants). Ce disque indique votre heure d’arrivée et vous autorise à rester 1h30 sur place. Il doit être placé en évidence, visible depuis l’extérieur.

    Pourquoi une zone bleue en centre-ville ?
    La zone bleu est une réponse à l’augmentation importante du parc automobile. Elle permet également de d’éviter les stationnements prolongés ou abusifs, favorisant une rotation normale des véhicules près des rues commerçantes.

    Espaces concernés
    – place du 14 juillet (n° 1 au 3 et n°2 au 6)
    – place Pierre Orus
    – place du général de Gaulle
    – allées de la République (n°1 au 9 et n° 2 au 32)
    – rue Victor Hugo
    – allée Marcel Paul
    – place Fernand Guignard (n°1 au 11)
    – parking école maternelle rue Jules Ferry
    – place Boyer-Andrivet

  • Masque obligatoire en centre-ville

    24 août 2020

    Afin de lutter efficacement contre le Coronavirus, le masque est désormais obligatoire dans certaines zones du centre-ville.

  • Déconfinement en douceur

    14 mai 2020

    Déconfinement en douceur

    Le déconfinement est effectif depuis ce lundi 11 mai 2020 et les Castillonnais reprennent peu à peu leurs marques dans la ville, dans les commerces et dans les écoles. Etat des lieux au 14 mai 2020.

    1- COMMERCE

    Ce 11 mai 2020, bon nombre de commerces castillonnais ont réouverts. Les commerces alimentaires comme les boulangeries, primeurs ou épiceries sont restées accessibles pendant toute la période de confinement, ce qui n’était pas le cas des boutiques jugées « non essentielles ». À présent, les Castillonnais peuvent retourner les coiffeurs ou dans les agences immobilières. Les cabinets ont également réouverts, comme par exemple ceux de nos petits nouveaux, arrivés il y a quelques mois à peine :
    Morane /naturopathie et Sébastien /ostéopathie

     

    2- MASQUES

    Le masque est une préoccupation majeure des habitants. À ce jour, la ville a distribué un masque par personne aux Castillonnais, grâce à la fabrication initiée par la Communauté de Communes Castillon-Pujols qui vise à doter tout le territoire. La distribution s’est effectuée le 10 mai au Centre culturel, dans le respect des gestes barrières et des distances de sécurité. Un second masque offert par le Département de la Gironde et la métropole doit arriver ces prochains jours. Ils sera également distribué aux habitants.

    Aujourd’hui, quand doit-on porter le masque ?
    RECOMMANDÉ : les salariés en entreprise, les clients
    OBLIGATOIRE : transports en commun dès 11 ans, les enseignants, les professionnels de la petite enfance, le personnel dans les commerces

     

    3- NOS ACTIONS

    Dès le début du confinement, la ville a mis en place plusieurs actions afin de permettre aux habitants de passer la crise le plus sereinement possible :
    – lien avec la mairie via deux numéros d’urgence (administratif et social)
    – information et divertissement via les pages facebook mairie et médiathèque
    – distribution de masques pour tous
    – développement des missions du concierge de ville (courses, aide diverse, port des devoirs aux familles, etc.)
    – lutte pour la réouverture du guichet et du distributeur de la Poste
    – soutien aux enseignants, aux commerçants et maintien du marché du lundi

     

    4- RESTER VIGILANT

    Le déconfinement n’est pas un retour à la normale. C’est pourquoi les déplacements de plus de 100km sont interdits. En revanche, il n’est plus nécessaire de sortir avec une attestation. À ce jour, le virus est encore présent et il est important de continuer à garder nos distances et respecter les gestes barrières. Au marché, dans la rue ou avec votre famille, restez vigilants !

  • Information masques / Coronavirus

    6 mai 2020

    65 mai 2020

    Distribution de masques pour les Castillonnais

    Tous les habitants recevrons ce courrier dans leur boîte aux lettres.

    7 avril 2020

    À vos masques ! / Coronavirus

    Masques FFP2, maques faits maison, masques de zorro… point général sur les masques, le discours des autorités françaises et leur utilisation. Pendant les premières semaines de confinement, l’Etat n’a pas rendu le masque obligatoire pour les Français, dédiant les masques FFP2 ou chirurgicaux aux personnels soignants. Après 3 semaines de confinement, l’Etat préconise désormais le masque pour tous et encourage les habitants à en porter un lors de leurs sorties. Un encouragement qui pourrait devenir obligatoire dans les prochains jours pendant et après le confinement. L’Etat a notamment annoncé la fabrication de masques alternatifs (non destinés au personnels soignants). Attention, le masque est un complément des gestes barrières, il ne les remplace pas !

     

    QUE DIT L’Agence Régionale de Santé (ARS) ?

    À ce jour, les tutos en ligne pour « faire son masque » se mutliplient. L’Agence régionale de santé (ARS) est claire sur ce qui est utile ou non :

    • Les professionnels de santé (en première ligne) doivent s’équiper uniquement avec des masques chirurgicaux ou FFP2, offrant une protection très importante aux individus
    • Les masques fait maison sont déconseillés pour les personnes malades ou présentant des symptômes. Seules les personnes asymptomatiques (c’est-à-dire ne présentant aucun symptôme) peuvent les utiliser avec quelques précautions. L’ARS ne reconnaît pour l’instant qu’un modèle de masque à faire soi-même, celui du CHMS de Chambéry.

     

    QUELS MASQUES POUR QUI ?

    On distingue 3 types de masques :

    • Le masque FFP2 : il s’agit d’un appareil de protection respiratoire (norme NF EN 149). Son objectif est de protéger le porteur contre les gouttelettes et particules en suspension dans l’air. Son port est contraignant mais il filtre au 94% des aérosols. Il est destiné aux professionnels de santé.
    • Le masque chirurgical : il s’agit d’un dispositif médical (norme NF EN 14638). Son objectif est d’éviter la projection de gouttelettes vers autrui mais il ne protège pas contre les petites particules en suspension dans l’air. Il est destiné en priorité aux professionnels de santé.
    • Le masque barrière / alternatif / fait maison : il s’agit du masque en tissu SMS ; il est moins performant et est destiné à un public plus large, qui a peu de contacts avec autrui. Pour le cadre professionnel, le Gouvernement le divise en 2 catégories :
      1. Le masque individuel pour les professionnels en contact avec le public (gendarmes, policiers, hôtes de caisses, etc.)
      2. Le masque de protection à visée collective pour protéger tout le groupe (pour les personnes qui côtoient peu de public)

     


    Le tissu SMS étant très difficile à trouver, les masques à fabriquer chez soi sont souvent réalisés avec des tissus de moindre épaisseur. La protection offerte est donc moindre. Ces masques sont donc des masques « anti-postillons » et complètent les gestes barrières.


    QUELLE UTILISATION ?

    Le masque doit être positionné sur le bas du visage et recouvrir le nez et la bouche. Les élastiques s’attachent derrières les oreilles. Règles pour les particuliers, notamment dans les cas de masque simple ou fait maison : masque non réutilisable à porter une seule fois pendant 4 heures maximum. Jeter le masque avec précaution en l’enfermant dans un sachet pour éviter toute contamination. En cas de masque en tissu, le passer à la machine à laver après chaque utilisation (60°).

     

    FAIRE SON MASQUE

     

    DONNER DES MASQUES

    Si vous êtes une entreprises, avez des masques ou du matériel médical et souhaitez les mettre à disposition, c’est ici : https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/covid-19-appel-solidarite-masques-et-materiel-de-protection-medical

  • Coronavirus / informations

    17 mars 2020

    Coronavirus / informations

    15/5/20
    Votre marché pendant l’état d’urgence sanitaire :

    11/5/20
    Protocole national de déconfinement pour les entreprises : à cette adresse

     

    Vos commerces alimentaires ouverts pendant le confinement :
    – Casa Andaluz
    – Vachement’vin
    – les petites halles
    – boulangerie Vivien
    – boulangerie Troël
    – fournil de Castillon
    – la petite boulange
    – pâtisserie Granet
    – pharmacies
    – boucherie Marcou
    – boucherie La belle Limousine
    – boucherie Constant

    Autres établissements :
    – Electrosat GITEM (par tél.) pour dépannage et livraison
    – Gauthier Castillon (par tél.)
    – Weldom
    – PMU le Vincennes
    – la maison de la presse

     


    L’attestation de sortie

    Depuis janvier 2020, une épidémie de Coronavirus COVID-19 (ex 2019-nCoV) s’est propagée depuis la Chine.
    Retrouvez toutes les réponses officielles aux questions que vous vous posez sur ce qu’est le Coronavirus COVID-19 et les recommandations pour votre santé sur la plateforme : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

    Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire les contacts et déplacements au strict minimum sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum.

    L’attestation de déplacement dérogatoire est téléchargeable ou peut être rédigée sur papier libreattestation-deplacement-fr

    > l’agence O tempora a créé une aide pour les personnes qui lisent mal le français ou qui ont des troubles cognitifs : Attestation_deplacement_derogatoire_FALC_OT

    NOUVEAU : possibilité de générer l’attestation sur son téléphone : lien ici


    Soutien

    Mise en place d’une plateforme téléphonique d’accompagnement psychologique à destination des particuliers et des professionnels. Il s’agit d’un dispositif départemental. En cas de besoin, n’hésitez pas à appeler le numéro vert.

    Lingettes

    Jetez les lingettes à la poubelle et non dans les toilettes ! Si vous nettoyez votre habitation avec des lingettes nettoyantes ou désinfectantes, jettez-les impérativement dans la poubelle de déchets ménagers. Lorsqu’elles sont jetées dans les toilettes, les lingettes peuvent boucher vos canalisations d’eaux usées ainsi que celles qui se trouvent en amont des stations d’épuration. Elles mettent ainsi en danger nos collaborateurs qui interviennent pour les désobstructions.
    Nous vous rappelons également qu’il ne faut pas jeter dans l’évier ou les toilettes : produits polluants comme de la peinture ou white spirit, médicaments (à stocker et rapporter à votre pharmacie ultérieurement) ou encore l’huile de friture.

     

    Associations

    Le CPCV Sud-Ouest met à disposition des associations une compilation de sites en ligne pour les aider à traverser le confinement et la crise. Retrouvez cette liste : ici

  • Passeports, CNI : rendez-vous en ligne

    16 mars 2020

    Passeports, CNI : rendez-vous en ligne

    INFORMATION CORONAVIRUS :
    Pendant le confinement, la mairie n’est pas autorisée à recevoir du public pour la réalisation ou le retrait des CNI/passeports. Les habitants sont également invités à rester au maximum chez eux afin de lutter contre la propagation du virus. Tous les rendez-vous prévus pendant le confinement sont donc reportés. Cependant, il vous est possible de prendre rendez-vous en ligne.


    Je peux prendre rendez-vous quand
    ?
    > dès maintenant, il suffit d’aller sur la plateforme « ONLINE »

    Je peux faire quoi sur la plateforme ?
    > prendre rendez-vous pour faire un passeport/ une CNI
    > prendre rendez-vous pour retirer un passeport/ une CNI

    Les rendez-vous commencent quand ?
    > les premiers créneaux sont ouverts à partir du 8 juin
    Si vous n’avez pas accès à la plateforme :

    > vous pouvez appeler la mairie au 05 57 40 00 06.

    PLATEFORME : accès ici

  • Action termites France

    12 février 2020

    Action termites France

    Le 13 février 2020, Action Termites France réalisera une campagne d’information gratuite concernant les problèmes parasitaires. Ils proposent une étude gratuite des charpentes et des abords des maisons en contactant les propriétaires par téléphone et en leur notifiant que c’est une démarche indépendante de la Mairie ou de l’état.

    Les véhicules sont floqués de l’enseigne ACTION TERMITES FRANCE pour ne pas créer d’ambiguïté sur la transparence de la démarche et l’entreprise note les noms et plaques d’immatriculation des techniciens intervenants sur la commune.

    Les techniciens

    Aurélien Alazard                        EN-717-TC
    Wilfried Fuentes                         DN-341-NQ
    David Brechand                          FB-516-BL
    Benjamin Goasguen                    FA-750-LW
    Gabriel Rousset                          DR-176-LW