Ateliers confluences/ bilan

  • Castillon-la-Bataille, à l’instar d’environ 310 communes des départements de la Gironde, de la Dordogne et du Lot-et-Garonne, est concernée par la mise en œuvre du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de Dordogne Atlantique depuis décembre 2016. Ce dernier fixe les objectifs communs d’utilisation, de mise en valeur et de protection qualitative-quantitative de la ressource en eau et des milieux aquatiques sur un territoire cohérent : le bassin versant de la Dordogne Atlantique marqué par l’axe Dordogne et ses cours d’eau affluents (plus de 2 000 km de linéaire total). Véritable « guide de la gestion de l’eau » pour les acteurs locaux, il doit leur permettre de satisfaire aux besoins en eau sans qu’il ne soit porté d’atteintes irrémédiables aux milieux aquatiques. Une sacrée gageure pour la Commission Locale de l’Eau (CLE) du SAGE, autrement appelée « le petit Parlement de l’eau » ! Cette instance qui regroupe des représentants élus, des usagers de l’eau et l’Etat est responsable de l’élaboration du SAGE avec le soutien technique et administratif d’EPIDOR (établissement public territorial du bassin de la Dordogne).

    Périmètre du SAGE

    L’étape d’élaboration du SAGE doit conduire à la proposition de recommandations et de règles (de portée juridique) pour créer des synergies positives en faveur d’un développement harmonieux et durable du bassin Dordogne Atlantique.

    Parmi les étapes de travail, celle de l’état des lieux qui se propose de décrire le bassin à un instant t et d’essayer de comprendre le pourquoi du comment de cet état. Un constat a marqué les esprits, celui du relatif abandon-oubli des affluents de la Dordogne a contrario de la rivière Dordogne. Ainsi est née l’idée d’engager une démarche dite des « ateliers confluences ». Soutenue par la CLE du SAGE, cette démarche a donné lieu à plus de 7 mois d’expérimentation (avril-octobre 2021) sur la commune de Castillon-la-Bataille qui est traversée par les rivières de la Dordogne, de la Lidoire et du Rieuvert. Entre interviews des habitants, des élus, des commerçants, des associations locales, etc., et arpentages de la ville, de son centre urbain aux quais en passant par les côteaux pour « prendre de la hauteur », l’expérience aura été riche de découvertes, d’écoute et d’échanges autour des notions de « confluences » (hydrographiques et bâti) et de « lectures paysagères ». Plus globalement, c’est le rôle de la nature (spécifiquement de l’eau et milieux associés) et de son lien à l’Homme qui ont été interrogés, à la fois dans l’espace et le temps (hier, aujourd’hui, demain). L’occasion par ailleurs de sensibiliser les Castillonnais-es et les acteurs locaux à l’eau mais aussi de formuler des pistes d’actions et des recommandations à la collectivité.

    La collectivité est désormais engagée dans différents projets mettant en lumière la place et le rôle de la nature sur le territoire.

    Bilan de l’expérimentation présenté le 19 octobre 2022 à retrouver ici :

Autres actualités
Ukraine / soutien aux hébergeurs27 janvier 2023

Depuis le 1er mars 2022 en Gironde, les particuliers qui souhaitent aider les réfugiés ukrainiens ont pu se faire connaître auprès de leur mairie et accueillir des personnes chez eux. Ces hébergeurs volontaires peuvent désormais recevoir un soutien financier, décidé par la première Ministre en novembre 2022. Sous quelles conditions ? Cette aide s’adresse aux ménages ayant hébergé des déplacés ukrainiens à titre gratuit, pour une durée égale ou supérieure […][...]

Actualités, Solidarité
TER : L, F, D, nouvelles catégories pour les trains13 décembre 2022

[...]

Actualités, vie quotidienne